Les investisseurs du vivier
L’écologie fait son entrée dans le milieu de l’immobilier avec la loi climat et résilience de 2021. Alors que jusqu’à présent, aucun critère écologique n’étaient pris en compte sur le marché de l’immobilier, désormais les propriétaires devront se conformer à un certain nombre de règles s’ils ne veulent pas voir leur bien être dévalué ou interdit à la location. Mauvaise nouvelle donc pour tous les propriétaires, mais surtout pour les propriétaires bailleurs. Cette loi pourrait en effet avoir de lourdes conséquences sur votre investissement locatif. IDV vous accompagne pour aborder plus sereinement votre projet d’investissement locatif et dédramatiser la situation. Oui, il existe un moyen de tirer parti de ces nouvelles réglementations, mais pour cela il faut d’abord bien comprendre les tenants et aboutissants de cette loi votée en août 2021. Alors, faites vous accompagner par un spécialiste de l’immobilier comme IDV et découvrez nos meilleurs conseils.

Qu’est ce que la loi climat et résilience ?

La loi climat et résilience concerne tous les propriétaires de logements qualifiés de « passoire énergétique”. Elle leur impose ainsi d’effectuer les travaux nécessaires pour améliorer les performances énergétiques de leur logement. Si vous êtes propriétaire occupant, cette nouvelle loi devrait moins vous impacter que les propriétaires bailleurs mais ces réglementations vont rapidement devenir contraignantes pour tous. Il est donc préférable de s’informer dès maintenant pour aborder sereinement les travaux que vous pourriez avoir à effectuer à l’avenir. 
Les investisseurs du vivier

Quelles sont les nouvelles réglementations ?

Nouveau DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) évalue, comme son nom l’indique, la performance énergétique de votre logement. Obligatoire lors de la vente ou de la mise en location d’un bien, ce diagnostic donne une note entre A et G à votre habitation. Mais attention, les critères d’évaluation du DPE ont changé depuis novembre 2021.  Ce nouveau mode de calcul peut être une bonne ou une mauvaise nouvelle. Le nouveau DPE peut vous faire gagner ou perdre des classes énergétiques. Si vous avez réalisé votre DPE il y a moins de 10 ans, il reste valable pendant quelque temps. En revanche, nous vous recommandons de vous renseigner dès maintenant sur la classe énergétique de votre logement car des travaux pourraient être à prévoir. En effet, selon leur classe énergétique, certains biens seront interdits à la location d’ici quelques années. Alors, si vous êtes concernés il vaut mieux le savoir rapidement pour prendre les mesures nécessaires sereinement.
Les investisseurs du vivier

Des biens exclus du marché locatif

Si vous ne faites pas le nécessaire dans les logements concernés d’ici les échéances fixées par la loi, les locataires seront alors en droit d’exiger des propriétaires la réalisation de travaux de rénovation énergétique et saisir le tribunal le cas échéant. Les logements classés en F ou en G représentent tout de même 25% du parc locatif. Il est donc indispensable de vous renseigner dès maintenant sur le DPE de votre logement pour être en règle à l’échéance imposée. 
Ces travaux de rénovation énergétique sonne certainement comme une très mauvaise nouvelle dans vos oreilles de propriétaires. Mais sachez qu’il existe des aides pour financer une partie de ces travaux. De plus, l’Etat a renforcé depuis janvier 2022, son service public dédié à la rénovation, France Renov. Ce service a pour but de vous aider à vous y retrouver sur les travaux à mener et les financements possibles. Notre société spécialisée dans l’investissement locatif peut également vous aider à aborder plus sereinement la loi climat et résilience. Tous les biens que nous sélectionnons pour nos clients sont évalués scrupuleusement pour éviter les mauvaises surprises. 

Obligation de transparence avec les locataires

Le DPE est obligatoire dans toutes les annonces immobilières depuis plusieurs années.  Avec la loi performance énergétique, vous encourez désormais une amende de 3 000 € si votre DPE n’est pas clairement renseigné dans l’annonce. De plus, depuis le début de cette nouvelle année, si vous mettez en location un logement à consommation énergétique excessive, il faudra le mentionner explicitement dans l’annonce, ce qui pourrait dissuader plus d’un locataire. Vous devrez également chiffrer le montant des dépenses énergétiques mensuelles et l’indiquer clairement dans l’annonce immobilière. C’est la raison pour laquelle, avec cette loi climat et résilience, tous les propriétaires ont intérêt à réaliser les travaux de rénovation énergétique dans les meilleurs délais. 

Des loyers gelés

Les logements classés en F ou en G verront leur loyer gelé si le propriétaire n’a pas effectué les travaux de rénovation énergétique nécessaires. Le loyer ne pourra donc plus être augmenté à compter d’août 2022, ce qui était déjà le cas en zone tendue. Tant que le logement ne sera pas classé en E au minimum, la rentabilité de votre investissement locatif pourra donc être directement impactée.

Comment faire face à la loi climat et résilience ?

 Quelques exceptions à ces contraintes

Cette loi, qui concerne plus de 4,5 millions de logements, prévoit tout de même quelques exceptions. Les bailleurs qui auront essayé de faire réaliser des travaux dans la copropriété mais qui se seront heurtés au vote contraire des autres copropriétaires, pourront continuer à louer leur logement. La deuxième exception concerne les propriétaires qui font face à des contraintes architecturales et qui ne peuvent donc pas entreprendre les travaux de rénovation énergétique. Les propriétaires d’immeubles en pierre, par exemple, ne pourront pas forcément faire des travaux d’isolation par l’extérieur sous peine de défigurer la façade du bâtiment. De manière générale, il est probable que les échéances imposées par la loi soient repoussées au vu du nombre de bâtiments à rénover en si peu de temps.
Les investisseurs du vivier

De nouvelles opportunités immobilières

La loi climat et résilience peut sonner comme l’argument ultime pour ne pas se lancer dans l’investissement locatif. Mais détrompez vous, c’est au contraire le moment idéal pour saisir de belles opportunités immobilières sur le marché. Tous les propriétaires qui ne voudront pas prendre la peine de réaliser les travaux de rénovation énergétique imposés par la loi, seront contraints de baisser le prix de vente de leur bien. Vous pourrez alors trouver des pépites sur le marché immobilier et réaliser une belle plus value immobilière à la revente de votre logement. Ces nouveaux critères DPE sont un très bon argument de négociation de prix de vente d’un bien immobilier et il faut en tirer parti dès cette année 2022. 

Faites vous accompagner par un professionnel de l’immobilier

Chez IDV, nous sommes spécialisés dans l’accompagnement des investisseurs, novices et aguerris. Notre mission : rendre l’investissement locatif accessible au plus grand nombre, tout en vous garantissant de mener ce projet immobilier sereinement grâce à une offre d’investissement locatif clé en main. La loi climat et résilience pouvant être une source de questionnement importante en tant qu’investisseur immobilier, nous avons à cœur de vous guider à travers ces nouvelles réglementations. Notre objectif, vous aider à saisir les meilleures opportunités immobilières pour optimiser votre investissement locatif. Notre équipe vous offre 1H de coaching immobilier avec l’un des experts IDV. Alors contactez-nous pour en bénéficier dès aujourd’hui. Nous prendrons le temps d’analyser votre patrimoine actuel et les caractéristiques de vos biens pour vous aider à aborder la loi climat et résilience plus sereinement. Venez rencontrer notre équipe !